En décembre, le gouvernement fédéral s'est entendu au sujet d'un nouvel effort budgétaire de 3 milliards d'euros. Une fraction de ce montant proviendra de l'alourdissement de la fiscalité frappant les cartes carburant associées aux voitures de société pouvant être utilisées à des fins privées (dont relèvent les trajets domicile - lieu de travail). Le gouvernement entend commencer par ce biais à réduire le parc de voitures de société, l'étape suivante devant consister à proposer à l'utilisateur de choisir entre voiture de société et budget mobilité fiscalement avantageux - dont les modalités ne seront pas au point avant le mois d'avril au minimum.
...