C'est à juste titre que les actions européennes ont bénéficié d'un regain d'intérêt au cours des derniers trimestres, affir-me Dylan Ball, vice-président de Templeton Global Equity Group. Il observe d'abord que si le chômage est beaucoup plus élevé en Europe qu'aux Etats-Unis, il est en décrue constante, tandis que le crédit est à nouveau en expansion depuis 2015. Et il souligne que le tonus économique de l'Europe est, sinon flamboyant, du moins de bon aloi, un constat que l'on sait quasiment unanime.
...