Les marchés obligataires sont unanimement considérés comme étant dangereux pour les investisseurs pour les prochains trimestres, de la voix même des spécialistes des grands gestionnaires internationaux. Le contexte économique devrait globalement rester favorable, avec une croissance globale en accélération, et des pressions inflationnistes qui resteront supportables, du moins durant les deux premiers trimestres de l'année.
...