Cette année, les épargnants peuvent déduire jusqu'à 1 200 euros de versements dans le cadre de leur épargne-pension, mais ils n'auront droit dans ce cas qu'à une réduction d'impôt de 25 %, souligne Stéphane Mercier, comptable fiscaliste agréé IPCF (Institut professionnel des comptables et fiscalistes agréés) et professeur à l'Ephec (Ecole d'enseignement supérieur économique et technique). " La réduction d'impôt reste, par contre, fixée à 30 % pour le premier plafond de 940 euros. La nouvelle déduction est donc peu attractive fiscalement si l'on compare 25 % de 1 200 euros, soit 300 euros, avec 30 % de 940 euros, soit 282 euros. " Le gouvernement table même sur le fait que 15 % des Belges verseront entre 941 et 1 128 euros à leur épargne-pension avec, à la clé, une réduction d'impôt moindre que pour des versements de 940 euros.
...