Le saut de génération, qui permet aux héritiers de transmettre la succession de leurs parents directement à leurs propres enfants (les petits-enfants des testateurs donc), a vu le jour en 2013. Cette opération offre l'avantage de ne payer qu'une fois des droits de succession. Mais elle présente aussi un inconvénient : les héritiers doivent renoncer à toute la succession au profit de leur progéniture. Il n'est donc pas possible pour les parents de conserver une partie de l'héritage et de transmettre le res...