L'investissement durable continue de gagner du terrain dans les habitudes des gestionnaires de fonds, sous la pression réglementaire mais également sous la pression des clients institutionnels qui exigent de plus en plus que soient pris en compte des facteurs de risque qui étaient souvent ignorés par le passé. Le lancement des Objectifs de développement durable (ODD) par les Nations unies et l'Accord de Paris sur le climat en 2015 ont reçu un large soutien des grands investisseurs, et ont fini de convaincre les grands gestionnaires d'adopter les facteurs ESG dans leur analyse des sociétés.
...