Les investisseurs vont recevoir dans les mois qui viennent les premières fiches de coûts détaillées des banques et des courtiers en Bourse. Conformément à la nouvelle directive européenne MiFID II, les coûts doivent être clairement mentionnés en euros et en pour cent. Les institutions financières sont en outre tenues de ventiler les coûts. Combien ont-elles facturé à leurs clients en 2018 pour leurs conseils en placement et les transactions ? Combien les banques ont-elles reçu des fabricants et des gestionnaires de produits financiers pour reprendre ces produits dans le portefeuille de leurs clients ?
...