L'entreprise avait lancé un nouvel avertissement sur ses bénéfices jeudi soir, après que l'action eut bouclé la journée à 4,55 euros. Nyrstar a indiqué que son ebitda sera considérablement plus bas au second semestre par rapport aux six premiers mois de l'année en raison de circonstances de marché externes, principalement le prix du zinc qui est actuellement de 25% inférieur à la moyenne du premier semestre.

Le bénéfice brut sous-jacent affichait 120 millions d'euros au premier semestre. Les analystes attendaient un ebitda cumulé sur l'année de 292,5 millions. Un objectif désormais hors de portée.